jeudi 13 mars 2014

Miche de pain cru

Me revoilà après une petite pause. Et avec une recette vraiment pas mal du tout, vous allez voir ! ;-)

Toujours inspirée par le mouvement raw food, je vous propose une recette de pain cru. Si les pains plats sont faciles à réaliser, il n'en est vraiment pas de même pour les belles miches à la mie moelleuse. Or, c'est justement le défi qu'essayent de relever les nouveaux raw foodists, avec des ingrédients qui se démocratisent de plus en plus. On se permet notamment l'utilisation de flocons d'avoine, pourtant précuits à la vapeur douce.

Pour ce pain, j'ai suivi les principes appris dans mes cours en ligne, dans le module Breads and Sandwiches sur lequel je travaille en ce moment. Il nous faudra donc des "farines" d'amandes et d'avoine, du psyllium et des graines de lin pour créer du liant, de l'eau et du sel évidemment, mais aussi du jus de citron et du sirop d'agave pour le petit goût fermenté.

Comme pour le fromage de cajou et tournesol, le résultat n'est pas comparable à un vrai pain bio au levain, mais pour une recette crue, il est tout de même bluffant ! Il est parfait en sandwich, tartiné de crufiture ou d'une tranche de "faumage" cru fermenté. Vous pouvez doubler les quantités et congeler les tranches du second pain, tandis que vous conserverez les tranches du premier au frais, emballées dans un linge pour 3 à 4 jours maximum.


Dans le panier de la Fée
pour une petite miche ronde

140 g de flocons d'avoine
80 g d'amandes
30 g de graines de lin
1/2 c. à c. de sel
1 c. à s. et 1/2 de psyllium blond
1 c. à c. de jus de citron
1 c. à c. de sirop d'agave
12 cl d'eau environ

Mixer les flocons d'avoine, les amandes, les graines de lin et le psyllium en poudre fine. Ajouter le sel, le jus de citron et le miel, ainsi que 8 cl d'eau environ. Mixer à nouveau un moment pour obtenir un mélange sableux. Ajouter le restant d'eau progressivement, pour obtenir une pâte ferme et non collante.
A la main, modeler la pâte en forme de miche, et l'aplatir légèrement sur une grille du déshydrateur. Déshydrater 1 heure à 60°C. Couper le pain en tranches de 1 cm environ, que l'on répartit à plat sur le plateau. Déshydrater à 45°C pour 2 heures à 3 heures supplémentaires, selon la consistance souhaitée.

27 commentaires:

  1. Je ne sais pas au goût, mais à l'aspect en tout cas, le challenge est réussi. J'aurais bien essayé, mais comme je n'ai pas de déshydratateur je crois que c'est un peu mort non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans ton four traditionnel au plus bas, porte entrouverte

      Supprimer
    2. Oui, au four ça marche, le mien commence à 40°C, par contre il ne chauffe plus quand on ouvre la porte, donc si c'est le cas pour toi aussi, tu peux simplement laisser la buée s’échapper en ouvrant la porte quelques secondes toutes les heures.

      Supprimer
  2. La texture est vraiment remarquable. Je te tire mon chapeau pour toutes tes expérimentations crues et tes belles réalisations!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Céline ! J'avoue que je m'amuse bien ;-)

      Supprimer
  3. C'est bluffant! la texture est totalement étonnante! je te félicite!

    RépondreSupprimer
  4. Ton pain me fait vraiment envie, la texture a l'air top!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Sarah, la texture est pas mal du tout en effet, surtout au sortir du déshydrateur !

      Supprimer
  5. Je ne suis pas une inconditionnelle de la raw food, mais j'aime parfois à m'y frotter pour le plaisir d'expérimenter une manière de cuisiner totalement différente. Ton pain est franchement appétissant, surtout pour moi qui aime les mies assez denses, et la douceur des flocons d'avoine. Curieuse d'essayer au four (car pas (encore !) de déshydratateur ;-) Merci pour ce partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, je n'aime pas le côté "tout ou rien" de la cuisine crue, mais j'admire l’inspiration et les expérimentations de ceux qui veulent la rendre plus simple et gourmande. J'espère que ce pain te plaira, tiens-moi au courant ! :-)

      Supprimer
  6. Elle est étonnante cette recette. Par le titre, je pensais que ce pain ne pouvait pas être très digeste. Mais les flocons d'avoine et la déshydration doivent lever cet effet, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Si on veut, on peut aussi faire tremper les amandes une nuit ou utiliser les résidus d'un lait d'amandes maison pour un résultat encore plus digeste (on veillera à mettre moins d'eau dans ce cas).

      Supprimer
  7. Quel article instructif! Bravo! Je ne connaissais pas ce pain cru, je vais m'empresser de le réaliser! Merci :-)

    RépondreSupprimer
  8. ce pain a tout pour me plaire!! c'est vraiment une chouette recette!! ^^
    bonne soirée. bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, belle soirée à toi ! :-)

      Supprimer
  9. Waouh ! Très très chouette idée ! Vive les nouveaux raw foodists ;-) Ce pain me donne trop envie ! J'ai presque tous les ingrédients à la maison. Il me manque le psyllium et le sirop d'agave. Le psyllium est-il indispensable à cette recette ?
    Merci de nous faire profiter de ce cours. Je suis très contente de trouver cette recette, une alternative au pain essène.

    Bisous bisous miss et à très vite ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, miss ! Hélas, oui, j'ai bien peur que le psyllium soit indispensable... Il crée une "mie" et du liant. Peut-être pourrais-tu le remplacer par des graines de chia mais, vraiment, je ne garantie rien. Des bisous ! :-)

      Supprimer
  10. Très original ! Et cela semble bien savoureux. Bravo pour ton blog, tes livres, le chemin parcouru depuis les débuts de My sweet faery sont impressionnants. Merci pour tous ces partages !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci à toi Flo pour cet adorable message ! A bientôt sur nos blogs ! :-)

      Supprimer

Ajoutez un souffle bavard...